Découvrez un extrait exclusif du registre des dépenses du CPR retrouvé en cornets de glibettes !

0
1374

Dans un communiqué paru ce matin, Cérès Book annonce la publication du registre des dépenses du CPR pendant la campagne électorale, porté disparu depuis les élections d’octobre 2011. Ce nouvel ouvrage aura pour nom « le livre transparent du congrès pour la république » .

Selon nos sources, un citoyen, passionné par la transparence (ayant requis l’anonymat), a découvert chez un « pois-chichier » (vendeur de fruits secs), entre Sidi Bou Saïd et Carthage présidence, des extraits du registre des dépenses du CPR.

C’est en allant s’acheter 100 millimes de glibettes qu’il a découvert le pot aux roses : les fruits secs qu’il venait d’acquérir étaient emballés dans un document relatif aux dépenses de la campagne électorale du CPR. Intrigué, le bonhomme a fini par acheter deux kilos de glibettes et a ainsi pu reconstituer le fameux registre des dépenses du CPR.

« C’était un dimanche lorsque j’ai ouvert le premier cornet de glibettes et découvert une facture signée au profit du CPR. Une facture datant d’octobre 2011. Je suis resté bouche bée! C’est à ce moment là que j’ai décidé d’avoir un maximum de ces papiers à emballer qu’utilisait le « pois-chichier ». Depuis, j’ai quitté mon job de téléacteur et je me suis lancé dans le journalisme d’investigation, sur les traces d’Olfa Riahi. » nous explique ce citoyen tout fier de son exploit.

L’équipe de LerPesse est allée rencontrer le « pois-chichier » concerné qui nous révèle les faits: « Depuis que M. Marzouki est président de la république, les affaires vont très bien! Je suis quotidiennement sollicité par les agents de la garde présidentielle qui viennent acheter différents fruits secs en grosses quantités. Regardez à votre droite: maintenant, je vends même du fromage, du foul m’dammes, des œufs à gober… »

Concernant l’affaire du registre des dépenses du CPR, il ajoute: « Un jour alors que je m’apprêtais à fermer, un bonhomme qui semblait perturbé est venu me demander de lui offrir 100gr de pois chiches. J’ai trouvé ça bizarre d’autant plus que le monsieur était habillé en costard! J’ai refusé, au début, de lui offrir les fruits secs gratuitement. L’homme s’est montré particulièrement insistant, il n’arrêtait pas de répéter qu’il s’agissait d’une urgence. Puis, il est retourné en courant vers sa voiture pour me ramener un gros livre rouge et vert : « Utilise le pour tes glibettes, ca vaut bien 100gr de pois chiches non? »

D’après la description du commerçant : petite taille, cravate mal nouée, yeux cernés, le bonhomme en question ne pourrait être que : M. Samir Ben Amor!

Samir Ben Amor livrant le registre des dépenses du CPR au vendeur de pois chiches.
Samir Ben Amor livrant le registre des dépenses du CPR au vendeur de fruits secs.

En exclusivité, LerPesse vous dévoile ci-dessous quelques dépenses faites par le CPR durant la campagne électorale d’octobre 2011 :

Tunis 1: 1000 Dt de produits anti-cernes achetés de la boutique « Fatales ».

Mannouba: 800 Dt pour des romans policiers d’Ad’ham Sabri.

Nabeul 2: 3000 Dt de vin blanc,  2000 Dt de boukha et 7800dt de whisky.

Sfax 2 : 1000 Dt pour des tapis de prière et des broq*.

Les USA: 1500 $ de manuels de solfège.

Il est également à noter que les têtes de listes de ces circonscriptions sont : Samir Ben Amor, Abderraouf Ayadi, Moncef Marzouki, Abdel Wahab Maater et Mabrouka M’barek.

*برق: جمع إبريق/récipients utilisés pour les ablutions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here