Stupeur générale au sein de la rédaction de Lerpesse après la découverte ahurissante de nos journalistes d’investigation. Après maintes vérifications et recoupements, le doute n’est plus permis : Myriam Belkadi qui anime Ness Nessma News sur Nessma TV et Meriem Kaffel qui assure la matinale de Shems FM sont une seule et unique personne. Nos experts en acoustique ont repris les bandes sonores des deux émissions et ont comparé les empreintes vocales et le résultat est sans appel, les deux voix sont identiques avec un indice de confiance de 99,999%, même Ben Ali n’a pas obtenu meilleur pourcentage.

 

Pourtant la technique de camouflage était très élaborée. Aucune trace du nom Kaffel n’existe sur le site de Nessma et aucun Belkadi n’est répertorié sur Shems FM. Nos enquêteurs ont eu un déclic quand ils ont remarqué un usage important de l’interjection « Bon » prononcée correctement. Scandalisés qu’une journaliste tunisienne dise « bon » et pas « ban », ils ont enquêté auprès de nos taupes dans les deux entreprises médiatiques, Sarih Jiddan et Sabbeb Mawthouq, qui ont confirmé spontanément cette information cruciale. Ils n’ont exigé que 1000 DT contre ce renseignement qui en dit long.

 

Le cas de Mme Belkadi/Kaffel n’est pas unique. Après enquête, il s’est avéré que plusieurs journalistes cumulaient sans scrupule deux postes à la radio et à la télévision. La plupart, d’ailleurs, ne prennent même pas la peine de changer de nom. On trouve ainsi Naoufel Ouertani (Mosaïque/Ettounsia), Hamza Belloumi (Shems FM/ex Nessma, futur Telvza TV), Boubaker Ben Akacha (Mosaïque FM/Watanya) et d’autres. La palme revient à Sofiane Ben Farhat qui cumulera bientôt TROIS postes (Cap FM, La Presse de Tunisie, Telvza TV)

Le sociologue spécialiste des médias Ameur Larayedh nous a expliqué les motivations de ces journalistes cumulards : ils sont en fait payés par les forces occultes de l’Ancien Régime pour prêcher une idéologie RCD-gaucho-anarchiste qui s’oppose aux islamistes. L’idée étant de provoquer un Coup d’Etat et assurer le retour de Ben Ali. Des relations avec les francs-maçons ne sont pas non plus écartées par cet illustre scientifique. Notre expert souligne que dans les médias indépendants et professionnels (Zitouna TV, Al Moutawasset, Al Qalam), aucun journaliste n’est cumulard.

 

Pour notre part chez Lerpesse, nous nous prononçons contre le cumul. C’est pour cette raison que nous avons exigé que Haifa Ben Amor démissionne de Mosaïque FM avant d’intégrer notre équipe.

Réagir