Hier 20 novembre 2013 à 12h30, un bug dans le système informatique du Ministère de la Justice a conduit à l’émission de plus de 5.000 mandats de dépôt à l’encontre de membres du mouvement Ennahdha ainsi que de personnalités de gauche.

Le Ministère de la Justice a rapidement émis un communiqué pour annoncer l’invalidation de tous les mandats de dépôt émis ce jour-là, mais n’a pas expliqué les raisons de ce problème pour le moins surprenant.

D’après une source bien informée, le bug aurait été causé par un employé du Ministère de la Justice qui, n’ayant pas de carte de crédit, a souhaité prolonger artificiellement la durée d’évaluation du jeu « Magic solitaire » qu’il s’était procuré dans un magasin de CD piratés. Pour ce faire, il n’a eu d’autre choix que de reculer la date de son ordinateur de travail. Alors que d’ordinaire il reculait cette date à la date de sortie du jeu (1er janvier 2007), cette fois-là, il a choisi par nostalgie de reculer la date au 1er janvier 1990.

C’était oublier que l’ordinateur est programmé pour imprimer les mandats de dépôts demandés par les magistrats tous les jours à 13h00 précises, et qu’il se base pour cela sur sa date interne, malencontreusement reculée par notre employé nostalgique et involontairement farceur.

Par ailleurs LerPesse a reçu de nombreux mails de familles d’anciens prisonniers politiques défunts, étonnées de recevoir la visite de la police au petit matin, venue chercher leurs proches morts.

La rédaction suit cette affaire de très près.

Réagir