Drame : une extraction de crotte de nez qui tourne mal

0
1245

Voilà encore un de ces accidents de la route comme il en arrive malheureusement encore si souvent en Tunisie. Azyz, 37 ans, n’en revient toujours pas. Tout avait pourtant bien commencé pour ce jeune fonctionnaire de la recette des finances de l’Ariana en ce jeudi matin du mois de juin. Réveil à 8h, pause café à la cafétéria “Coccinelle” où Azyz a ses habitudes et où lui et ses amis profitent de ce break matinal pour enfiler 4 capucins et un paquet de Merit chacun. Décidant de quitter la cafétéria une heure trente plus tard car garé en double file et surtout pour ne pas dépasser les deux heures de retard tolérées au sein de la fonction publique tunisienne. Azyz comme a son habitude se branche sur Mosaïque FM.

“J’écoutais Mygalo dont j’adore l’humour fin et intellectuel, et comme souvent aux feux rouges je décidais de terminer ma toilette matinale (assez sommaire au demeurant) en me curant les narines afin de voir si je n’avais pas l’opportunité de saisir une ou deux crottes de nez de taille honorable”.

C’est là que contre toute attente Azyz eut l’immense surprise de tomber sur une énorme crotte fichée entre ses poils de nez et l’intérieur de son orifice nasal. “En général je sais gérer mon stress dans ce genre de cas, je fais gaffe à bien contourner la crotte et à la détacher petit à petit en commençant par les bords et en me dirigeant vers le centre, afin de garder l’intégrité de l’objet convoité.” Comme souvent dans ce genre de cas, Azyz commence à réfléchir profondément au devenir de cette magnifique crotte de nez: “Vais-je la manger ?” “Vais-je en faire une boulette qui tiendra compagnie à mes doigts pour le reste du trajet ?” Tel est en effet le dilemme cornélien de tout trifouilleur de nez qui se respecte.

Tout à sa réflexion et à son hésitation Azyz ne voit pas le feu passer au vert (sachant qu’il s’est arrêté deux mètres après le signal lumineux comme toujours) et surtout n’entend pas les klaxons des autres automobilistes qui, le voyant absorbé par cette tâche délicate, voulaient par ce geste plein de tendresse lui indiquer qu’il pouvait avancer. Et c’est là que le drame se noue : Azyz se rend compte qu’il doit passer la première et se trompe de main; il sort celle qui s’occupait de nettoyer ses narines et la dirige vers le levier de vitesses, c’est là qu’il se rend compte que non seulement il vient de décapiter sa magnifique crotte de nez mais qu’en plus une bonne partie du morceau est allé se ficher au fond de sa narine sans aucune possibilité de l’atteindre.

Au fond du trou et désespéré, Azyz finit par se garer sur le bas côté et dans un ultime geste de désespoir essaie d’extraire l’objet de ses désirs en expirant fortement par les narines. Rien n’y fait, Azyz dut se résoudre à dire adieu à cette crotte de nez digne du Guiness Book; et c’est la mort dans l’âme qu’il dut rejoindre son poste de travail deux heures plus tard afin d’assurer un service professionnel et dans la bonne humeur aux citoyens qui l’attendaient depuis trois heures.

Échaudé par cette expérience traumatisante, Azyz a décidé aux dernières nouvelles de se laisser pousser l’ongle du petit doigt afin d’avoir des outils de travail à la hauteur de ses ambitions matinales.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here