Lerpesse a appris de source sûre qu’une unité stratégique spéciale a été mise en place aujourd’hui au palais présidentiel de Carthage afin de participer à la résolution du conflit Ukrainien.

Notre président de la république, saint sauveur de la démocratie Tunisienne et dictateur en formation, le valeureux, l’unique Kais Saied a proposé une solution avec laquelle tenter une désescalade de la situation actuelle, utiliser l’article 80 de la constitution pour désarmer l’armée russe.

Le conflit est arrivé a un point culminant ce weekend, spécialement après le passage de l’armée russe en « régime spécial d’alerte au combat » suite aux ordres de son commandant suprême, le Tsar actuelle, Vladimir Putin, i.e. Vlad pour les intimes. Ce régime spéciale laisse penser la plupart des spéculateurs, anciens spécialistes en virologie infectieuse aujourd’hui devenue fin stratèges militaire, que l’arme de dissuasion nucléaire serait prête à être utilisée en cas de besoin.

La proposition de notre président de la république, Dieu bénisse son cerveau, a été saluée par une standing ovation d’une quinzaine de minutes, de quinze autres minutes de silence suivi de l’hymne nationale et clôturée par un dîner gala durant lequel tout le monde a félicité Kais Saied pour son originalité et le manque de corruption dont il a fait preuve pour résoudre ce conflit global.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici