Communiqué – Suite aux récents événements survenus sur l’avenue Habib Bourguiba, le ministère de l’intérieur tient à informer la population que la formation des agents de l’ordre n’inclura plus, dorénavant, le passage à tabac de Maryam Mnaouar. À partir de janvier 2016, les policiers fraîchement recrutés n’iront pas systématiquement taper sur la présidente du parti tunisien et parachèveront leur formation en effectuant un exercice plus ardu : tabasser des familles entières (choisies aléatoirement parmi les familles d’activistes dans les régions intérieures) dans leurs domiciles aux premières lueurs du jour. Cependant, ils pourront continuer à casser la gueule à Maher Zid jusqu’en 2018, à Yassine Ayari jusqu’en 2020 et à Med Arbi El Mezni jusqu’en 2025. Le ministère de l’intérieur rappelle que la société civile est sur écoute qu’il est à l’écoute de la société civile et se félicite des nouveaux rapports qui existent aujourd’hui entre l’agent de l’ordre et le citoyen.

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.