Incroyable : Il emprunte une clé USB puis la rend à son propriétaire

0
1045

Mohamed Ali Ben Salem est un héros. Ce jeune cadre dynamique sans histoire ne se doutait pas que sa vie allait basculer . Retour sur une histoire loin d’être banale.

C’est un jour comme un autre dans les locaux de la CNSS ; des collègues se réunissent pour leur 19ème pause clope du matin, d’autres remplissent une feuille de Promosport, tandis que le directeur général déguste son capucin en lisant les avis de décès du journal La Presse (dont le nom est fortement inspiré de notre site, soit dit en passant). Quand soudain, Mohamed Ali Ben Salem, responsable « achats et logistique des feuilles super longues que tu dois remplir pour demander ton attestation à la CNSS, puis patienter 4h tandis que cette salope du guichet n°4 est occupée à parler à sa collègue de sa teinture de cheveux », va voir son collègue Sadok pour lui demander de lui passer la dernière saison de « 9attouset el rmed ». Sadok lui tend une clé contenant les vidéos, et sait qu’à ce moment précis, il voyait pour la dernière fois sa clé USB que Tunisie Telecom lui avait donné lors d’une action commerciale à 7ay el Mila7a. Après avoir versé une petite larme et passé les épisodes à Daly, il retourna finir sa partie de Solitaire sur son PC.

Cette histoire aurait pu finir aussi banalement qu’elle avait commencé, mais dans un retournement de situation inédit, Mohamed Ali décida de revenir quelques minutes après avec la clé USB de Sadok, lançant un nonchalant «Merci Sdig, haw el flashdisk mte3ek, wallah serie 7low hedha 9attousset el rmed, chab3a tak7il 3ala Kalthoum », le tout devant un Sadok medusé.

Interviewé par nos soins, ce dernier n’en revient toujours pas « lebled dekhla fi 7it, babour zdom fi ekher, tayara ta7et fel b7ar, kartouch yadhreb contre-mur, barcha 3lina. Kont newi 3al 7ar9a, yekhi lyoum bel geste el 7lowa hedhi battalt w 9arrart no93ed n3awen Tounes».

La rédaction ne peut qu’être d’accord avec lui. Des personnes comme Daly nous font oublier qu’on partage le même air que Slim Riahi, Mohsen Marzouk et Amine Gara. C’est grâce à des héros comme Daly que la Tunisie s’en sortira. C’est grâce à des héros comme Daly qu’on deviendra enfin ce putain de « Singapour de l’Afrique » qu’on espère devenir depuis 2011. Rien que pour ça, nous avons envie de dire : « Merci Daly ! »

Lerpesse

 

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.