Au lendemain de l’attentat meurtrier de Sousse, les mesures prises par le gouvernement ne se comptent plus. L’une d’elles, passée inaperçue, a particulièrement retenu notre attention. Le ministère du tourisme, en collaboration avec le ministère de l’intérieur, a mis en place un nouveau plan de prévention contre les attaques terroristes.

En effet, il s’agit de briefer les touristes sur les armes dont sont équipées nos forces armées, les Steyr AUG, unique moyen pour eux de différencier entre les policiers en tenue de vacancier-terroriste et les véritables djihadistes déguisés en vacanciers-policiers. Le briefing ajoutera une touche d’action à des circuits touristiques souvent jugés ennuyeux et s’y intégrera parfaitement entre le traditionnel cocktail de bienvenue et la première séance d’aquagym.

D’autres propositions sont ressorties du conseil ministériel de ce matin, comme l’adoption de la casquette « originale » à 8 bandes avec dessous de visière vert, en tant que signe distinctif entre policiers en civil et terroristes, idée très vite abandonnée à cause de la contrefaçon qui a envahi nos commerces.

Par ailleurs, nous avons appris qu’une solution plus radicale était en cours d’étude : armer les touristes. L’argument principal en faveur de cette mesure est la responsabilisation de nos invités selon Mme Salma Elloumi Rekik. « 94% des hôtels tunisiens proposeront des cours aux étrangers désirant améliorer leurs compétences en tir. Par ailleurs, une circulaire du ministère de l’intérieur obligera tous les publinets du pays à réinstaller Counter-Strike et proposer des réductions pour les clients étrangers sur présentation du passeport, » a déclaré ce matin la ministre du tourisme.

Réagir