WWF : chaque jour, 17.892 couples de chaussettes sont séparés suite à une lessive

0
1341

La situation des chaussettes ne s’améliore décidément pas. Dans un communiqué publié aujourd’hui, la WWF (NDLR : World Wanegain Federation ou un truc du genre ,bref le truc qui protège les espèces en voie de disparition comme les CPRistes) a annoncé que chaque jour, des milliers de couples de chaussettes étaient séparées suite à une lessive, laissant derrière elles leur moitié brisée, déprimée et au bord du suicide.

Depuis l’invention de la machine à laver, ces petits êtres en coton font face à un véritable génocide que les plus grandes marques d’électro-ménager continuent de nier. Contacté par nos soins, John Paul Electrolux, PDG de l’entreprise du même nom a complétement réfuté le rôle joué par son entreprise dans ce massacre : « Cette histoire n’est que pure invention. Nos machines s’évertuent à laver le linge et leur rôle s’arrête à faire cela. Nous n’avons absolument rien à voir avec ces disparitions. D’ailleurs je vous mets au défi de me prouver le contraire. »

Et il semblerait que cette ligne de défense soit implacable. Des experts scientifiques se sont déjà penché sur la question, mais personne n’a réussi à expliquer le mystère de la disparition des chaussettes, ni à prouver le rôle joué par les machines à laver dans ce massacre.

Mais les adeptes de la théorie du complot n’en ont cure et continuent de clamer que toutes les marques d’électro-ménager, présidés par des reptiliens, ont installé une sorte de Triangle des Bermudes dans chaque machine dans le seul but d’éradiquer les chaussettes de cette planète. La raison ? S’assurer que tous les humains meurent de froid pour que ces mêmes reptiliens (qui ont donc le sang froid) soient les derniers êtres vivants doués d’intelligence dans le monde.

Du côté du camp de chaussettes réfugiées de Boumendil, l’ambiance est plutôt positive. Interviewé par le micro de Shems FM, Khal Seetah, chaussette immigrée sri-lankaise, a affirmé que la Tunisie était la terre promise qui leur permettra de survivre : « Le Tunisien ne lave jamais ses chaussettes, s’il y a un pays où l’on peut survivre, c’est bien ici. Alors oui on va sentir la mort, mais au moins je resterais avec ma femme ! »

Rappelons que vous pouvez soutenir la cause des chaussettes en envoyant « Ejrili ya 7amma, l9it jarra dh’hab fi henchir 3ammi Slimane » à n’importe quel numéro. Leur survie est entre vos mains.

La rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.