CAN 2015 : Croyant s’en prendre à un africain, une bande de jeunes agresse Sleh Mosbeh

0
5464

Le paisible quartier de Bortal Hayder (Ksar Saïd 2) se rappellera longtemps de cette folle nuit du premier février dernier. En effet, en marge de la cruelle élimination de la sélection nationale de la CAN 2015, trois jeunes du quartier manifestaient leur indignation en brûlant des portraits de Nelson Mandela et de Snoop Dog en pleine rue. Alors qu’ils s’étaienit mis d’accord pour s’introduire au zoo du Belvédère et tuer les singes qui s’y trouvent en signe de protestation civique, que ne fut pas leur surprise en tombant nez à nez avec celui qu’ils ont identifié comme étant un ressortissant d’Afrique Subsaharienne. 

Croyant avoir affaire à un dirigeant de la BAD, le trio n’hésita pas à interpeler le quinquagénaire et le faire descendre de son véhicule pour en découdre. Contre toute attente, la confrontation tourna court en faveur de l’inconnu qui réussit à mettre les deux premiers hors d’état de nuire, avant d’assommer le dernier à coups de biffle. Toute de suite après, il s’empressa d’appeler les forces de l’ordre qui se sont immédiatement déplacés sur les lieux de la rixe.

Contrairement à la bande de jeunes , les policiers ont immédiatement identifié la vedette de la chanson tunisienne Sleh Mosbeh. Ravi par l’enthousiasme des hommes de police, la star n’a pas rechigné à signer des autographes avec sa bonne humeur habituelle. Avant de quitter les lieux, Sleh Mosbeh a déclaré ne pas avoir l’intention de suivre ses assaillants en justice, saluant « leur vive fibre patriote », comprenant parfaitement « la colère noire qui les animaient » et affirmant « réagir exactement comme eux » s’il s’était trouvé dans pareille situation. Tout est bien qui finit bien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here