Dans un enregistrement audio exclusivement envoyé à notre rédaction, Abubakar Shekau, leader du mouvement salafiste nigérian Boko Haram, a tenu à adresser un message d’indignation à l’attention du monde entier.

Dans cet enregistrement de 4:04 minutes, le chef de file du mouvement takfiriste s’insurge du « peu de crédit accordé à son institution », pointant du doigt « la complaisance coupable de l’occident mécréant au profit d’un concurrent direct (ndlr : L’Etat Islamique), en violation totale et manifeste des règles les plus élémentaires de la concurrence loyale. »

D’une voix dépitée et pleine de rage, Abubakar Shekau déplore « le défaut de couverture médiatique » dont souffre Boko Haram, accusant ouvertement l’EI d’être derrière cette « marginalisation délibérée des exploits » de l’organisation dont il préside à la destinée. Selon lui, le manque de considération des médias internationaux serait dicté par le « lobby juif de l’EI, dont la main basse sur les médias internationaux relève du secret de Polichinelle. »

Dans la deuxième moitié du message, il fustige la communauté internationale dans sa globalité, lui reprochant de « donner une ampleur qui n’est pas la sienne » aux évènements terroristes ayant récemment secoué la France. Le dignitaire s’insurge du « tapage médiatique fallacieux » provoqué des suites d’une opération qui relève « du terrorisme de proximité », alors que les exploits quotidiennement réalisés par ses troupes sont systématiquement passés sous silence, « en dépit de l’envergure de [ces] opérations réalisées avec maestria et panache », notamment la dernière ayant fait pas moins de 2000 victimes.

En guise de conclusion, il annonce que l’organisation n’hésitera pas à geler ses activités « tant que l’égalité entre tous les acteurs du terrorisme mondial ne sera pas rétablie. » et qu’un « recours à la justice internationale ne serait pas à exclure » en vue de faire valoir leurs droits.

1 COMMENT

Réagir