D’après une récente étude, les habitants du bassin minier de Gafsa sont les plus heureux de Tunisie.

A l’échelle nationale, le bassin minier arrive en tête des régions les plus épanouies, devançant in extremis Gabes et Kasserine, selon une étude longitudinale réalisée par 3C, l’institut national de la statistique et le service « relations avec le citoyen » du ministère de l’intérieur. Un classement issu des résultats de l’enquête a été publié dans la prestigieuse revue « Al Chourouk Magazine ».

« On a pris un échantillon de 1 731 529 Tunisiens qui ont été interrogés sur l’IBT (Indice du Bonheur Tunisien). Cependant, il est important à signaler que l’étude comporte une marge d’erreur de +/- 97,6 % » nous confie M. Idriss Allam, professeur de psychologie à la mosquée Ezzitouna et un des auteurs de cette étude.Bonheur à Gafsa

Pour déterminer quelle région comporte le plus de tunisiens heureux, l’équipe de chercheurs a établi une liste d’indicateurs :

  • Absence de corruption
  • Taux de chômage
  • Espérance de vie
  • Pollution / la qualité de l’environnement
  • Épanouissement social de toutes les générations
  • Sentiment de bien-être lié à l’appropriation de l’espace public
  • Infrastructures
  • Moyens de loisirs
  • Accès aux activités culturelles et possibilité d’entreprendre
  • Inégalités intra et inter-régionales

En ce qui concerne le premier indicateur par exemple, M. Allam nous explique qu’ à Gafsa le taux de corruption est évalué à 82% bien loin des 93% de Sousse ou les 99% de Tunis. « Idem pour l’espérance de vie, un habitant de Gafsa vit en moyenne jusqu’à l’âge de 23 ans ( 27 ans pour Tunis, 30 ans pour Sousse et Sfax) et a donc plus de chances de quitter ce monde de merde avant les autres » explique M. Allam.

Des manifestations monstres sont en train de se dérouler en ce moment même à Gafsa. Les camions de phosphate ont assuré le transport des policiers venus assurer le spectacle et partager la joie de la communauté BDSM de Gafsa.

Les forces de l'ordre ne manquent jamais l'occasion de partager le bonheur des habitants du bassin minier à Gafsa (ici en 2008).
Les forces de l’ordre ne manquent jamais l’occasion de partager le bonheur des habitants du bassin minier à Gafsa (ici en 2008).

Réagir