Attentat d’Istanbul : Il ne trouve rien à dénoncer après l’activation du Safety Check par Facebook

0
832

Aws est un jeune tunisien très actif sur les réseaux sociaux. Considéré comme une sommité avec pas moins de dix likes par statut, il exhibe fièrement son « Ben Ali dégage » publié le 14 Janvier à 17h30 et un « Je ne veux pas choisir entre la peste et le choléra » lors des élections de 2014.

De tous les combats, il a dénoncé plusieurs complots autour de la Syrie, de la Libye, de Roland Garros et des musulmans de Birmanie. Juste après l’attentat d’Istanbul, il a commencé à rédiger un long texte pour expliquer que le sang des musulmans n’était pas important pour les occidentaux.

Étant fin prêt à publier son pamphlet, il reçoit une notification et là, gros malaise. Deux de ses amis viennent d’être marqués en sécurité à Istanbul. Mark Zukerberg n’a donc pas de problème avec les musulmans. Dépité, Aws repartage un statut de l’année dernière dans lequel il dénonçait le manque de respect dans les feuilletons de ramadan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here