Après la découverte d’un fond secret de 15,350 DT pour financer le terrorisme et alors que tout le monde semblait tourner le dos à la Tunisie, le Royaume wahhabite décide d’honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires dans la lutte contre les morts naturelles en octroyant un prêt de 50 mille ceintures d’explosifs au gouvernement tunisien en vue de continuer son fragile mais néanmoins ambitieux programme de financement des terroristes les plus démunis.

Ce prêt vise surtout à booster un secteur en berne depuis l’arrêt des aides accordées par les bailleurs de fonds occidentaux déçus par l’absence de retour sur investissement suite à la déroute d’Al Nosra en Syrie et la reconversion des principaux terroristes tunisiens dans la contrebande de préservatifs.

Le gouvernement tunisien a exprimé sa satisfaction face à tant de confiance de son homologue saoudien en ces temps difficiles, dans un contexte où le pays peine à payer ses dettes auprès de ses principaux créanciers que sont l’Union Européenne et Mohsen Gaufrette, un épicier de Mourouj 6.

L’Arabie Saoudite a, quant à elle, commandé 40 chasseurs Rafales et 5 porte-avions en signe d’apaisement avec l’UE qui était récalcitrante à toute aide à la Tunisie. Le prêt accordé sera payable sur 5 ans en forme d’attentats-suicides sur des sols hostiles et en lois liberticides en Tunisie.

La Rédaction

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.