Arabie Saoudite : la femme a désormais le droit de choisir son liquide vaisselle

1
5311

Grande victoire pour les féministes ! Après un débat national houleux et beaucoup de sacrifices, l’émir progressiste Abdallah Bin Elmalhouté a finalement convaincu les hautes instances de changer la loi discriminatoire envers les femmes. En effet, depuis le 4 novembre 2015, les femmes saoudiennes ont le droit de choisir leur liquide vaisselle.

Latefa Saida Bin Muhammad al Rahtani Bin Ali Al Khalifa témoigne : « Je n’en reviens pas ! Hier encore je devais laver la vaisselle avec du Paic Citron, maintenant, c’est la révolution, Mir pomme, Sun menthe, Sanytol fraise, je n’ai que l’embarras du choix !» cria-t-elle avant d’éclater en sanglots, puis de reprendre : « Je sais que vous les européens, vous aimez dire que le régime wahhabite réduit les libertés de la femme et tout ça, mais maintenant vous pouvez voir que c’est faux ! Nous sommes libres ! Oh et puis, pas la peine de m’appeler par mon nom complet, appelez-moi juste Latefa Saida Bin Muhammad Al Rahtani Bin Ali.»

Majida Rakika Bin Muhammad Al Rahtani Bin Ali Al Khalifa, sœur de Latefa Saida Bin Muammad Al Rahtani Bin Ali, rajoute de son côté : « Vous savez, les occidentaux se font une mauvaise image de nous ici. On pense que les femmes sont maltraitées et qu’on n’a pas de libertés, mais c’est faux. Par exemple notre mari AbdelMajid Bin Abdullah Al Rahtani Bin Ali Al Khalifa ne nous fouette généralement que lorsqu’on le mérite. Parce que franchement, avouez que ce n’est pas normal qu’on puisse servir du thé en mettant 3 cuillerées de sucre au lieu de 4. »

La décision a en tout cas été accueillie avec grande joie au sein du QG de Mir, qui a vu ses ventes tripler en une seule journée. Ghassel Bin Nadhif, le DG Moyen-Orient de la marque s’exprime sur le sujet : « Les études ont démontré que les hommes préfèrent le Paic et les femmes le Mir. Maintenant que ces dernières peuvent choisir, nous allons enfin pouvoir rentabiliser notre activité. C’est le plus beau jour de ma vie ! »

Son de cloche complètement différent du côté des extrémistes religieux. Mansoor Almoorabet, leader d’une faction religieuse d’extrême-droite s’insurge : « Cette décision est absurde. Elle ouvre la porte à toutes les dérives ! Aujourd’hui c’est le liquide vaisselle et demain ce sera quoi ? Le droit au lave-vaisselle ?!!! Il faut veiller à garder l’identité de notre pays bon sang ! »

Joint au téléphone, Abdallah Bin Elmalhouté s’est déclaré quant à lui heureux de ce jour historique, il espère désormais passer des lois encore plus avant-gardistes, tels que le droit pour les femmes de regarder Cuisine TV et le droit de manger des concombres. Nous le félicitons pour ce qu’il vient d’accomplir et nous quittons le pays, convaincus que désormais la femme peut aspirer à devenir un jour, l’égal du chien dans ce pays.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here