Après un non-lieu légendaire dans l’affaire Nour Chiba, qui s’était fait arrêter avec, entre autres, 1Kg de cocaine et 700g de résine de cannabis, l’affaire continue à faire couler de l’encre.

En effet, Lerpesse a appris aujourd’hui grâce à sa taupe infiltrée dans la brigade des stupéfiants, que l’administration tunisienne de lutte contre la consommation récréative et le trafic de drogue a été condamnée, dans un procès éclair et à huit-clos, à redistribuer la cocaïne saisie.

Quant aux 700 grammes de cannabis, ceux-ci seront détruits à cause du danger que représente cette substance pour la société tunisienne.

« Cela fait plaisir de voir que notre justice nationale à deux vitesses continue d’œuvrer pour le bien être des plus riches », se rassure le patron d’une boîte de nuit à Gammarth.

« Vous imaginez un peu l’impact qu’aurait eu la destruction de toute cette neige sur l’industrie du divertissement nocturne Tunisien ? », continue-t-il en se repoudrant le nez, « Un véritable désastre ! »

« L’infrastructure de redistribution des stups est déjà en place depuis des années. », se félicite un responsable de la brigade de stupéfiants, « En plus la cocaïne saisie augmente la liquidité de nos stocks, ce qui nous force à réduire à minima les prix de la vente en détails afin de l’écouler dans les délais imposés par le juge si on veut éviter une amende. Mais on ne s’inquiète pas trop »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici