Abdelwaheb Meddeb avoue : « Je suis mort pour faire gagner des voix à mon Bajbouj à moi ! »

0
1332

Suite aux affirmations de Mezri Haddad affirmant que l’ultime testament de l’intellectuel germano-marsaoui était « votez BCE » , nous sommes allés chez Mehrezia B. célèbre degueza de Hay Balmouni pour qu’elle appelle l’esprit de M. Meddeb et qu’il nous offre son dernier entretien. Exclusivité LerPesse :

Lerpesse : Confirmez-vous ce qu’affirme M. Haddad ?

Esprit de A. Meddeb : OUI TOUT A FAIT, MAIS IL N’A DIT QUE PARTIELLEMENT LA VÉRITÉ. MA MORT FAISAIT PARTIE DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE DE NIDAA TOUNES ET DE SON LEADER ÉTERNEL BCE. JE SUIS MORT POUR QU’IL GAGNE DES VOIX. D’AILLEURS, J’AI RÉUSSI L’EXPLOIT DE FAIRE APPARAÎTRE SUR MON ÉLECTROCARDIOGRAMME LES LETTRES BCE EN RENDANT MON DERNIER SOUPIR.

Lerpesse : Mais c’est incroyable ce don de soi… ah, et sinon, vous avez vu Bourguiba depuis votre arrivée ? Que pense-t-il de tout ça ?

Esprit de A. Meddeb : EUH, C’EST À DIRE QUE… EN FAIT, J’ESSAYE DE L’ÉVITER… IL… NOOOOON… AAAAAAAHHHHHHH !!!

Esprit de Bourguiba : TAWA T’DHAKKARTOUNI ? MA TEHCHMOUCH 3LA ROUEHKOM ? RAKOM KHRITOU FIH BEL L’OPPORTUNISME !

Notre envoyé spécial est revenu légèrement perturbé de ce reportage et nous ne savons pas trop quoi penser de cette retranscription. Mais nous devons tout de même à nos lecteurs de leur donner ce qu’ils veulent lire : la vérité.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here