« Elle a façonné ma personnalité et continue chaque jour à me donner plus de clairvoyance, plus de pertinence, » ainsi s’est exprimé Abdelaziz Belkhodja à propos de la came qu’il consomme depuis plus de vingt ans.

« Je vous avoue que c’est grâce à elle que j’ai appris à compter. Ça va de l’estimation de nombre de papiers à rouler dans un paquet de 12 jusqu’au nombre de carbones dans la molécule de THC (29 selon moi, 26 selon la police)  » déclare l’intellectuel qui a accordé l’exclusivité des coordonnées de son dealer à LerPesse.

Toute l’équipe de rédaction s’est réuni en urgence après avoir pécho deux kilos chez le dealer de M. Belkhodja. Cinq joints sont en train de tourner au moment même où nous écrivons ces lignes. Waouh…

Réagir